EditorialsFrenchSports

Freeride World Tour 2015 – L’incroyable semaine autrichienne

 
[dropcap]I[/dropcap]nitialement prévu le 31 janvier à Fieberbrunn Kizbühler Alpen, la deuxième étape du Freeride World Tour (FWT) a connu de nombreux rebondissements notamment à cause des dernières chutes de neiges tombées en abondance et aux forts vents d’altitude.

(C) FWT - Thaller
(C) FWT – Thaller

Les derniers flocons qui se sont posés avant l’arrivée des riders laissaient présager une magnifique journée avec des quantités de neige incroyable. Sur la place, la situation est bien différente et les organisateurs sont obligés, pour la première fois, de changer de face afin de garantir la sécurité des athlètes. Ils se rabattent sur le Marokka, une face très étroite, moins exposée, mais qui offre néanmoins une qualité de neige minimale pour la course ainsi que quelques lignes entre rochers et buissons. Elle se situe à gauche de la mythique face nord du Wildseeloder.

 
Pour le rider et représentant des athlètes Reine Barkered:« Cette face n’est pas la meilleure, elle est très étroite et beaucoup de riders seront obligés d’utiliser les mêmes lignes ce qui sera difficile tant pour les sportifs que pour les juges. Pour le moment, il n’existe aucune solution de secours! »

[box_light]Résumé de la journée des skieuses[/box_light]

(C) FWT - David Carlier
(C) FWT – David Carlier

Le départ de la course est retardé à plusieurs reprises à cause des nuages jusqu’à ce que le vent finisse par les éloigner. La compétition peut débuter sous le soleil. Elle sera malheureusement très vite neutralisée pour des raisons de sécurités après le passage de la douzième et dernière skieuse. Le manque de fond s’est fait ressentir dès le premier départ avec une grosse chute, sans conséquences, pour l’américaine Hazel Josie Birnbaum. Skieuse après skieuse la neige s’est rapidement détériorée et la face présente de nombreux pièges invisibles. Sur les douze skieuses, sept poseront les fesses ou chuteront comme l’américaine Ashley Maxfield qui a dû être héliportée à l’hôpital pour un bilan médical complet. Elle en ressortira indemne le soir même.

 

 

[box_light]Résultats[/box_light]

(C) FWT - Thaller
(C) FWT – Thaller

Malgré des conditions de neige difficiles, la surprise de la journée nous vient de la Suède. Lotten Rapp, fraîchement arrivée sur le tour cette saison, s’impose après seulement deux courses chez les pros! Elle choisit une belle ligne avec un beau saut sur le haut et un passage technique dans les buissons sur le bas. Partie avant-dernière, Eva Walkner choisie la sécurité en présentant un très beau ski au centre de la face. Lorraine Huber vient compléter le podium avec une ligne technique et quelques passages dans les buissons.

 

[box_light]Pour les autres catégories[/box_light]

L'avalanche
L’avalanche

Le lendemain de la course déjà, les guides repèrent une face qui semble convenir pour la compétition dans la station tyrolienne de Kappl. La pente est belle, il y a de jolies barres rocheuses et la qualité et quantité de neige semblent au top. La journée débute sous les meilleurs hospices avec le passage des trois ouvreurs et du français Léo Slemett. Tout se complique lorsque le français Julien Lopez chute suite à un saut mal réceptionné. En remontant chercher ses skis, quelques dizaines de mètres plus hauts, l’impensable se produit: une énorme avalanche de 40m de large sur 100m de long se déclenche sous ses pieds et l’emporte sur toute sa longueur. Heureusement, il a le bon réflexe d’actionner son sac ABS afin de rester à la surface. Une fois la coulée stoppée, il est rapidement dégagé par les sauveteurs avant de redescendre, à ski, rejoindre l’équipe médicale. Il souffre de contusions superficielles aux côtes ainsi qu’à la jambe droite.

[box_light]Comment cela a-t-il pu se produire[/box_light]

(C) Freeride World Tour TV – source:Youtube.com

Malgré toutes ces précautions, il est important de rappeler qu’en montagne le Risque Zéro n’existe pas et que le manteau neigeux, malgré toutes les précautions prisent, reste imprévisible!

Il est également important de souligner que sur chaque étape, plus de vingt personnes sont positionnées sur les crêtes et des hélicoptères sont prêtent à intervenir très rapidement. Pour preuve, lorsque Julien s’est fait emporter, le premier secouriste est arrivé moins d’une minute après le drame, ce qui est extrêmement rapide !

Pour finir, le dernier mot revient au chef du Tour, Nicolas Hale-Woods, après avoir pris la décision de stopper immédiatement l’étape: « Nous sommes soulagés que Julien soit sain et sauf et espérons que cet accident rappellera aux freeriders et à tous les skieurs hors-piste qu’il est indispensable de porter un équipement de sécurité et de connaître la procédure à suivre en cas d’avalanche […] Il est de notre devoir de servir de modèle concernant la maîtrise du risque. Le FWT n’insistera jamais assez sur le fait que la sécurité compte avant tout. C’est pour ces raisons que nous avons fait le choix de stopper la compétition pour aujourd’hui. »

La semaine autrichienne se termine donc sur cette fausse note. La prochaine étape aura lieu à Andorre dans la station de Vallnord Arcalis entre le 12 et le 19 mars prochain. La course des skieuses ayant été validée, les autres catégories s’affronteront à deux reprises dans la station pyrénéennes afin d’établir qui s’envolera pour l’Alaska.

Len Rapoport
Len Rapoport Administrator
IPA Editor-In-Chief, ID: 1000 • I am an internationally published photographer and the founder of International Press Association. As president and editor-in-chief, my duties at IPA are extensive. For over 50 years I have written articles, had my photos published in millions of publications, record album covers, books, and in the digital media. I was senior marketing and sales executive for major corporations, including my own and as a corporate communications consultant. I have taught photography and formed IPA 20 years ago. I currently work from my home office and continue to actively cover media events in addition to all of my other IPA and IMPress responsibilities.
×
Len Rapoport
Len Rapoport Administrator
IPA Editor-In-Chief, ID: 1000 • I am an internationally published photographer and the founder of International Press Association. As president and editor-in-chief, my duties at IPA are extensive. For over 50 years I have written articles, had my photos published in millions of publications, record album covers, books, and in the digital media. I was senior marketing and sales executive for major corporations, including my own and as a corporate communications consultant. I have taught photography and formed IPA 20 years ago. I currently work from my home office and continue to actively cover media events in addition to all of my other IPA and IMPress responsibilities.
Print Friendly, PDF & Email
Share

Comment here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.