Auto RacingEventsForeign Language ArticlesFrenchSports

Audi remporte la 42ème édition ADAC – Zürich des 24h du Nürburgring

[box_light]Un peu d’histoire[/box_light]

[dropcap]N[/dropcap]ous sommes en Allemagne dans la région de l’Eifel près du village du Nürburg et de son célèbre château. Au milieu de cette forêt calme et dense se cache une faune abondante mais également une route hors du commun: le circuit du Nürburgring. Il est construit en 1926 après que le Dr Otto Creuz – Préfet de la région – convint le gouvernement allemand de la nécessité d’une piste automobile dans cette région plutôt pauvre du pays afin d’y créer des emplois et d’y développer une économie. Plus de 3’000 ouvriers se rendent sur ce chantier l’année suivante pour construire plus de 25 kilomètres de piste sur deux boucles : La boucle Nord et la boucle Sud.

Ce tracé est l’un des plus exigeant au monde avec un revêtement disparate, plus de 180 virages sur 25.378 kilomètres. De quoi mettre pilotes, voitures et pneumatiques à rude épreuve pour cette 42ème édition ADAC – Zürich 24h Rennen.

[box_light]Pôle Position[/box_light]

McLarenMP4-12C GT3
McLarenMP4-12C GT3
Cliquez pour agrandir

Tout commence le vendredi 20 juin à 17h10, les 30 meilleures équipes s’élancent pour les ultimes tours afin de décrocher la pôle position. Sur 40 minutes d’entrainement McLaren décroche le meilleur temps des qualifications avec sa MP4-12C GT3 #66 du Dörr Motorsport suivi de très près par la BMW Z4 GT3 #25 du Sports Trophy Team Marc VDS et l’Audi R8 LMS Ultra #4 du Phoenix Racing. Les dix premières voitures se tiennent à peine plus de cinq secondes, de quoi prédire un magnifique spectacle pour le lendemain.

 

[box_light]Les douze premières heures[/box_light]

Samedi 21 juin, il est 16h, 200 à 250’000 spectateurs sont présents tout au long du parcours avec leurs tentes, caravanes et autres maisons de fortune – avec cuisine, salle de bain et télévision satellite – pour admirer et encourager 165 voitures durant les vingt-quatre prochaines heures. Le spectacle est garanti, ils ne vont pas être déçus loin de là!

Safety car
Safety car

La course débute très fort et très vite avec de nombreux accrochages, accidents et parfois abandons obligeant les commissaires de courses à agiter régulièrement les drapeaux jaunes afin que les safety car et autres dépanneuses puissent travailler en toute sécurité pour libérer le circuit.

BMW Z4 Sports Trophy Team Marc VDS
BMW Z4 Sports Trophy Team Marc VDS

Le premier malheureux est le pilote de la BMW Z4 #25 qui effectue un tête à queue d’entrée de course suivi du premier abandon après trois tours de la SLS AMG #3. L’Audi R8 LMS Ultra #3 et la BMW Z4 #19 abandonnent à respectivement 8 et 13 tours. Durant la nuit le team Dörr Motorsport va perdre ses deux McLaren: la #66 partie en pôle position et la #69 au petit matin. Le Nissan GT-R #30 reste en bord de piste après 51 tours tandis que le team Marc VDS perd ses deux Z4 – #25 et #26 – à quelques minutes d’intervalle au milieu de la nuit. L’aube est également traitre pour la SLS #14 des Black Falcon tandis qu’Haribo Racing Team perd son unique véhicule juste avant le repas de midi. Le plus malchanceux est surement le pilote de la SLS #23 qui abandonne après 22h48 de course.

Les voitures #4 et #14 au coude à coude
Les voitures #4 et #14 au coude à coude

Durant ces douze heures de course dix voitures se sont relayés en tête à commencer par la McLaren #66 puis les Audi du Phoenix Racing #3 et #4. Les quatre BMW Z4 #19, #20, #25 et #26 des équipes Schubert Motorsport et Marc VDS ont également dominé la course tout comme Mercedes avec les SLS Black Falcon #1 et #14 puis la ROWE #22.
 
 
 
 

[box_light]Les douze dernières heures[/box_light]

Mercedes-Benz SLS AMG
Mercedes-Benz SLS AMG

Dimanche matin le soleil se lève sur cet enfer vert. Après plus de 103 tours et 2’600km l’Audi #4 – dans le trio de tête depuis le 4ème tour – et la Mercedes #1 sont quasi ex aequo sur les écrans de contrôle. La course va connaître son tournant décisif quand la Mercedes #1 perd de précieuses secondes au stand. Les pilotes du Phoenix Racing profitent de creuser l’écart et de gérer intelligemment la fin de course. La troisième place se joue également dans les dernières heures quand la BMW #20 doit se rendre au stand pour un problème de direction suite à un accrochage. La Mercedes #22 du Rowe Racing profite de l’occasion pour se hisser sur le podium.

Sur les 165 voitures ayant pris le départ, 110 passent la ligne d’arrivée après 24h de course. Le tour le plus rapide est celui de la McLaren #66 avec un temps de 8:19.617, soit une moyenne de 182.865 km/h!

[box_light]Le podium[/box_light]

Audi R8 LMS Ultra
Audi R8 LMS Ultra

L’Audi R8 LMS Ultra #4 du Phoenix Racing termine la course avec un nouveau record, soit 159 tours et plus de 4035km parcourus. La Mercedes-Benz SLS AMG #1 de l’équipe Black Falcon Reissdorf Alkoholfrei termine à moins de trois minutes! La Mercedes-Benz SLS #27 de l’équipe Rowe Racing complète le podium avec deux tours de retard. Cela est également une triple victoire pour Michelin qui équipe les deux marques allemandes.

 

[box_light]Dans les coulisses[/box_light]

La voiture à la queue d’écureuil
La voiture à la queue d’écureuil

Côté people, Felix Baumgartner – actuel détenteur du record du monde en chute libre – entrainé par son sponsor Audi depuis plus d’une année termine à la 9ème place avec son équipe. L’Opel Manta #144 de l’équipe du Kissling Motorsport de Volker Strycek, chouchou du public avec sa queue d’écureuil, termine quant à elle à la 76ème place.

Durant ce week-end Bentley annonce qu’il est prêt à défier les constructeurs allemands sur ce circuit exigeant en 2015 avec une voiture proche de la Continental GT3-R utilisée en Blancpain Endurance Series. De quoi apporter encore un plus de piment à la course.

La prochaine édition aura lieu du 14 au 17 mai 2015

 

[box_light]Galerie d’images[/box_light]

 

Pour plus d’image, cliquez ici

Len Rapoport
Len Rapoport Administrator
IPA Editor-In-Chief, ID: 1000 • I am an internationally published photographer and the founder of International Press Association. As president and editor-in-chief, my duties at IPA are extensive. For over 50 years I have written articles, had my photos published in millions of publications, record album covers, books, and in the digital media. I was senior marketing and sales executive for major corporations, including my own and as a corporate communications consultant. I have taught photography and formed IPA 20 years ago. I currently work from my home office and continue to actively cover media events in addition to all of my other IPA and IMPress responsibilities.
×
Len Rapoport
Len Rapoport Administrator
IPA Editor-In-Chief, ID: 1000 • I am an internationally published photographer and the founder of International Press Association. As president and editor-in-chief, my duties at IPA are extensive. For over 50 years I have written articles, had my photos published in millions of publications, record album covers, books, and in the digital media. I was senior marketing and sales executive for major corporations, including my own and as a corporate communications consultant. I have taught photography and formed IPA 20 years ago. I currently work from my home office and continue to actively cover media events in addition to all of my other IPA and IMPress responsibilities.
Print Friendly, PDF & Email
Share

Comment here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.